NExTEO, l'assistance
à l'exploitation
Les coulisses

Une première en France sur du ferroviaire lourd : NExTEO, le contrôle automatique du trafic

NExTEO, c’est une innovation pour la régularité et la fréquence des trains en Mass Transit : une assistance automatisée à la conduite des trains, qui sera la première étape du train autonome. Démonstration dans le tronçon central de la future ligne E du RER, entre Pantin et Nanterre, là ou NExTEO entrera en service en 2024.

Dans le système actuel, les trains circulent en respectant des feux tricolores, avec un intervalle permanent de 2 feux tricolores entre 2 trains.

Dans le système NExTEO, les feux tricolores sont remplacés par une connexion de chaque train avec une unité centrale qui prend en charge toutes les opérations de freinage et accélération. L’espacement entre chaque train devient flexible, il varie selon la vitesse des trains.
Pour sa part, le conducteur reste le garant de la sécurité des voyageurs, de la fermeture et de l’ouverture des portes.

Concrètement, sur le tronçon Pantin-Nanterre où sera mis en place NExTEO, on obtiendra dès 2024 trois améliorations :
Un intervalle plus court entre chaque train, pouvant passer de 180 secondes à 108 secondes
Une vitesse plus importante des trains, augmentant de 90km/h à 120km/h
Une fréquence de trains plus importante, augmentant de 16 à 22 trains par heure (et même 28 ultérieurement), dans chaque sens

NExTEO permet également une adaptation en temps réel en cas d’incidents de trafic.

Prenons d’abord l’exemple, d’un incident « léger » :

Dans le système actuel, les trains sont progressivement bloqués par les feux tricolores. Avec NExTEO, ils sont immédiatement ralentis, sans s’arrêter, ce qui permet notamment d’éviter la descente de voyageurs sur les voies.
Dès la fin de l’incident, la reprise se fait en toute fluidité, en libérant les trains beaucoup plus rapidement que le système actuel des feux tricolores.

Prenons maintenant l’exemple d’un incident plus lourd :
Dans le système actuel, les trains sont arrêtés, très souvent, en pleine voie. Les voyageurs sont bloqués à bord.

Avec NExTEO, l’unité centrale va arrêter les trains concernés par l’incident dans les gares du tronçon central. Ce qui va permettre aux voyageurs de descendre et de prendre un itinéraire alternatif, la nouvelle ligne E du RER étant d’ailleurs la ligne la plus interconnectée d’Ile de France, avec notamment tous les autres RER et la majorité des autres lignes de train et de métro.

Là encore, la reprise du trafic est ensuite fluidifiée par les ordres donnés par l’unité centrale.

Enfin, le système a été conçu pour se connecter automatiquement à l’unité centrale dès l’entrée dans le tronçon géré par NExTEO, le conducteur reprenant la main et le contrôle intégral à la sortie de ce tronçon

En 2024, NExTEO sera un atout majeur pour la régularité et la fréquence sur la ligne E du RER et bénéficiera chaque jour à 650 000 voyageurs. Par la suite, NExTEO pourra être étendu aux lignes B et D du RER, profitant ainsi quotidiennement à plus de 2 millions de voyageurs.

Le système a été conçu pour se connecter automatiquement à l’unité centrale dès l’entrée dans le tronçon géré par NExTEO, le conducteur reprenant la main et le contrôle intégral à la sortie de ce tronçon

Les coulisses

Découvrez la base d’essai NExTEO de Gagny en avant-première, avant les essais

Bonjour. Je suis Alexandre Locatelli, pilote d’opération de la base d’essais de Gagny.
Nous nous trouvons ici sur la base d’essais de Gagny.
C’est comme un grand laboratoire où nous allons tester NExTEO, le futur système d’exploitation des trains en Ile-de-France.
C’est une première en France : NExTEO permettra une assistance automatisée à la conduite des trains Nouvelle Génération de la future ligne E du RER.

Une fois le prolongement complet du RER E jusqu’à Mantes-la-Jolie fini, NExTEO permettra de faire circuler 22 trains par heure dans chaque sens entre Nanterre et Rosa Park, en
passant notamment de 180 secondes à 108 secondes d’écart entre chaque train.
Cette technologie NExTEO requiert des travaux d’aménagement uniques afin de permettre
une communication entre le bord, le train et les installations au sol en temps réel.

C’est pour cette raison que nous déployons des antennes, des balises au sol et de la fibre optique.
Les essais qu’on va faire ici à Gagny sont essentiels. C’est une première en France et pour plusieurs raisons

Tout d’abord, un nouveau matériel roulant, le RER NG, emblématique du mass transit nouvelle génération.
Ensuite, une communication sol/bord qui permettra une assistance automatisée à la conduite es trains.
Et enfin, une infrastructure dédiée à ces essais, alors que d’habitude, les essais sont effectués de nuit
avec de forte contraintes d’exploitation sur le réseau exploité.

Les essais commenceront en juin 2021 avec l’arrivée de la 1ère rame et dureront jusqu’en 2022,
Avec un rythme de plusieurs essais par jour, du lundi au vendredi. Notre objectif est
de tester le maximum de paramètres conduite automatisée des trains et des conditions
que l’on rencontrera à terme sur le réseau exploité.

C’est ici que se prépare le futur de l’exploitation ferroviaire en Île-de-France.
Pour plus d’information, rendez-vous sur le site d’EOLE.

Le nouvel axe
Est-Ouest

La ligne de Mass Transit
Nouvelle Génération

Les nouveaux
trains

Les nouveaux
équipements

Le Centre de
Commandement Unique

NExTEO, l'assistance
à l'exploitation

L'exploitation
en recouvrement

L'engagement
des métiers