Développement durable

La compensation écologique

Le Projet Eole s'est engagé à restaurer l'écosystème des zones impactées par ses travaux ferroviaires : c'est une procédure appelée la compensation écologique.

Nous veillons à recréer l’environnement écologique des espèces dont l’écosystème s’est trouvé déséquilibré et perturbé par nos travaux, sur un terrain géographiquement proche de ceux-ci.
Nous appliquons les trois principes d’Eviter, Réduire et Compenser les impacts sur l’environnement dès la phase de conception du projet :

  • Eviter : s’engager à toujours choisir la solution qui évite la dégradation de l’environnement.
  • Réduire : s’engager à réduire la portée des impacts du projet.
  • Compenser : s’engager à reconstituer les écosystèmes dégradés et d’en faire un suivi écologique régulier.

Plus d’infos dans l’infographique ci-dessous

Infographie qui explique en 4 temps phases le principe de la compensation écologique : l'avant-projet pendant lequel sont menées des études de terrains par des écologues afin de connaître les futurs terrains impactés par les travaux. Deuxième phase : la recherche d'un terrain à proximité de la zone qui permet de restaurer les écosystèmes. Ensuite la phrase de travaux, par exemple la création de mares, puis enfin la phase de suivi annuel qui sert à mesurer la biodiversité sur les terrains compensés.