Les points-clés du projet

Les enjeux principaux d’Eole

Le train en Ile-de-France sert au quotidien un nombre de plus en plus important de voyageurs. Le trafic Transilien est ainsi passé de 572 millions de voyageurs en 2003 à 747 millions en 2013, soit une augmentation de 30% en 10 ans (sur un réseau quasi identique). Le réseau ferroviaire d’IDF est le réseau ferré le plus sollicité. Il représente 10% du réseau ferré national et transporte 70% des voyageurs du quotidien.

Le projet Eole va permettre d’améliorer la qualité du transport du quotidien en Ile-de-France en répondant à un double objectif :

1 – Améliorer la qualité de service pour les voyageurs Franciliens :

Désaturer les RER A (entre 10 et 15% entre la Défense et Auber), B et D (environ 12% entre Gare du Nord et Châtelet).

Désaturer la gare Saint-Lazare, deuxième gare d’Europe en termes de trafic voyageurs avec plus de 450 000 voyageurs/jour.

Désaturer la gare de l’Est grâce à un report des voyageurs de la ligne P vers la ligne E pour aller dans l’ouest francilien.

Créer un meilleur maillage du réseau et offrir une offre de transport inédite en IDF : la ligne E sera la ligne la plus interconnectée d’IDF avec tous les RER (A, B, C et D), 10 lignes de métro sur 14, 7 lignes Transilien, une centaine de lignes de Bus et le futur réseau du Grand Paris Express (lignes 15, 16 et 18).

Offrir plus de souplesse au réseau : c’est à dire, être en mesure de proposer des solutions alternatives en cas de situation perturbée :

  • en réduisant les temps de parcours,
  • en rénovant l’infrastructure existante, entre Poissy et Mantes-la-Jolie,
  • en offrant plus de trains, plus rapides.

2 – Accompagner le développement des territoires :

La nouvelle ligne E du RER va contribuer fortement au développement des territoires traversés et à leur attractivité économique, en répondant à l’enjeu initial de développement de l’offre de transports en commun et surtout en offrant d’importants bénéfices aux voyageurs du quotidien de nature à renforcer cette attractivité.

Les travaux liés au Projet Eole vont permettre de créer plus de 80 000 emplois en 8 ans entre 2016 et 2024 (des emplois directs, indirects et induits) mais surtout la nouvelle ligne E, notamment avec la réduction des temps de parcours, va bénéficier à plus de 2 millions d’actifs et contribuer au renforcement de l’attractivité de la région Ile-de-France.

L’innovation au service du projet

Pour atteindre les objectifs de performance, de fréquence des trains, de régularité des circulations et de temps de parcours, le Projet Eole intègre des composantes innovantes, en plus des trains de nouvelle génération à deux étages, pour garantir un haut niveau de service aux voyageurs et une meilleure réactivité du réseau :

Une exploitation plus robuste grâce à son organisation en recouvrement :
La nouvelle Ligne E du RER comprendra une branche Est « Chelles-Tournan/ Nanterre la Folie » qui sera mise en service mi-2023 et une branche Ouest « Mantes-La-Jolie / Rosa Parks » mise en service en 2024. Ces deux branches autonomes se juxtaposeront dans les six gares du tronçon central « Nanterre-La-Folie/ Rosa Parks » et permettront aux voyageurs de prendre sur le même quai, en toute autonomie,  le train suivant allant vers l’Est ou vers l’Ouest. Les études ont permis d’établir que seulement 1% des voyageurs faisaient le trajet de bout en bout. C’est aussi le meilleur moyen de ne pas propager un incident sur la ligne est en cas d’incident à l’ouest et inversement. Ceci contribue ainsi à préserver la qualité de services et la régularité de la Ligne.

NExTEO : Dans le tronçon central de la nouvelle ligne E sera mis en place un nouveau système d’exploitation des trains qui, grâce à une assistance à la conduite et à la régulation du trafic, permettra de faire rouler plus de trains dans le tronçon central de la ligne (22 trains par heure au lieu de 16 actuellement), à une vitesse élevée (jusqu’à 120 km/h). NExTEO intègre un système dit de cantonnement mobile qui permet d’obtenir en toute sécurité un espacement moins important entre deux trains (108 secondes au lieu de 180 secondes actuellement). Déjà mis en place sur les réseaux urbains de grandes métropoles mondiales (Londres, Copenhague..) ce système sera déployé pour la première fois en France sur du mode « ferroviaire lourd » qui est celui des lignes RER.

La technologie NExTEO apportera quatre bénéfices majeurs aux voyageurs :

  • Augmenter la fréquence, la vitesse et la régularité des trains
  • Réaliser des économies d’énergie
  • Optimiser l’utilisation des infrastructures
  • Utiliser des trains de nouvelle génération

Ces innovations permettront des gains de temps significatifs pour les trajets du quotidien des Franciliens.